La Table Onomastique est disponile à tous au Cercle d'histoire et d'Archéologie du Pays de Genappe.

N'hésitez pas à venir notre rendre visite ou à nous contacter pour toutes informations.

POUR INFORMATIONS

Pour éviter toute sélection subjective, il a été décidé de citer tous les patronymes, connus ou moins connus, anciens ou contemporains, apparaissant dans les pages numérotées et/ou encartées dans les fascicules à caractère périodique publiés par le CHAPG de 1990 à 2006 inclus, à savoir 14 numéros intitulés "Périodique", 3 numéros intitulés "Recueil" et 48 numéros intitulés "Le Lothier roman".

 

A noter que souvent les personnages célèbres ou historiques apparaissent sous leur prénom (Louis, Marie-Thérèse), complété ou non par leur titre, ou sous leur appellation la plus courante (par ex. Balzac pour de Balzac). A contrario, les prénoms et titres des personnages célèbres n’étant pas toujours mentionnés, ceux-ci peuvent alors se retrouver dans la liste de leurs homonymes. Il convient le cas échéant de procéder à une vérification croisée et notamment de vérifier la possibilité d’un classement sous la particule.

 

Nous ne citons pas les noms repris dans les tables de matières, ceux-ci figurant bien entendu aux bas des articles, ni, pour éviter les répétitions inutiles, les noms repris dans les index de noms de personnes (ex. les noms repris aux pages 121 à 125 du numéro 2-3 de 2006 du Lothier Roman) et les noms des auteurs des publications du cercle repris sous forme de liste en fin de fascicule. Dans le même souci d’allégement, à dater de 2001, lorsqu’un fascicule est consacré à un personnage ou à une famille nommément désignée (ex. Jules Minne, Dr Tacquin) seules la première et la dernière page où apparaît le patronyme sont mentionnées, séparées par un tiret.

 

Les patronymes sont reproduits tels qu'ils apparaissent dans le texte. Les variantes éventuelles sont traitées comme autant de patronymes différents. Les surnoms sont aussi considérés comme patronymes. On ne perdra pas de vue que les surnoms sont souvent d’origine locale et donc orthographiés de manière phonétique puisqu’ils ressortissent au wallon. Exemple : Clément Hayet se retrouve sous l’appellation « Boulôt (Le) » mais aurait tout aussi bien pu apparaître sous l’appellation « Bouleau » qui est même plus proche de la prononciation locale . Les puristes auraient d’ailleurs sans doute préféré l’article wallon « el » comme c’est aussi le cas pour « el Cric ».

 

Dans la mesure du possible, les patronymes apparaissant sur photos ou photocopies de documents ont aussi été mentionnés.

 

La liste des patronymes est traitée par ordre alphabétique, particule éventuelle incluse et compte non tenu des espaces ni des apostrophes. Comme dit plus haut, il se peut cependant que la particule ne soit pas mentionnée dans le texte et que le patronyme soit alors classé comme s’il ne comportait pas de particule.

 

Les références sont présentées sous forme de groupes de six à sept chiffres:

- Les deux premiers chiffres indiquent le millésime (00 pour l'an 2000).

- Les deux chiffres suivants indiquent le numéro du périodique (01, 02 …etc) ou le premier numéro s’il s’agit de numéros doubles (ex. 02 pour le numéro 2-3 de 2002).

- Les deux ou trois derniers chiffres correspondent au numéro de page (00 pour les pages d'encart).

 

 En outre, les pages consécutives sont séparées par un tiret (ex. 050119-21= 2005, fascicule 1, pages 19 à 21).

 

Enfin, pour permettre l'introduction des trois recueils à leur place chronologique normale, il leur a été donné des références dont les quatre premiers chiffres sont 9000 pour le N°1, 9100 pour le N°2 et 9200 pour le N°3.

TABLE ONOMASTIQUE DANS LE LR

Cercle d'Histoire et d'Archéologie

du Pays de Genappe